Ven. 5 mai à 20h30

à partir de 12 ans
durée : 1h40

Réserver

« On s'amuse donc, et vraiment, comme on a pu s'amuser naguère avec La Cage aux folles. [...] Un régal d'intelligence. [...] Cette charmante comédie de boulevard n'a qu'un seul but : faire rire. » Figaroscope

GENRE :  Théâtre

On ne les choisit pas...

Julie et Octave, trentenaires, forment un couple sage et sérieux. Ils ont planifié leur avenir dans ses moindres détails. Pour l'heure, ils s'installent dans un nouvel appartement à Paris où Octave doit obtenir son diplôme de notaire. Ils pensent avoir trouvé l'appartement au calme dont ils rêvaient. Mais c'est sans compter sur leurs voisins du dessus, un couple d'homosexuels excentriques et insomniaques, d'une cinquantaine d'années, qui s'avère rapidement intrusif et insupportable. Entre le jeune couple, pondéré et bien trop raisonnable et le ménage assoiffé de jeunesse et de liberté, l'entente risque d'être compliquée !

La pièce, qui fut un grand succès en 1986, est ici réécrite par Laurence Jyl, dans une version contemporaine, pénétrée des préoccupations sociétales qui nous traversent, comme l'apparition de nouveaux modèles de couples, la mutation des schémas familiaux, le vivre ensemble. Répliques acérées s'enchaînent, dans une mise en scène rythmée, servie magnifiquement par quatre comédiens rompus à cet exercice de style.


« Les deux metteurs en scène ont du métier. Ils composent sans fausse note un spectacle alliant drôlerie et passages plus touchants. » Pariscope

« Le texte de Laurence Jyl offre une partition puissante et drôle à des comédiens dont le rythme et l'harmonie de jeu font de ce spectacle une belle réussite. »  Politique Magazine

« La mise en scène à deux têtes signée Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé, vieux briscards de la comédie boulevardière, mise sur sa rythmique et évite les grosses ficelles de la gaudriole. » Froggy's delight


Texte : Laurence Jyl
Mise en Scène : Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé
Jeu : Didier Constant, Bernard Fructus, Jean-Baptiste Martin et Déborah Krey
Musiques : Jean-Baptiste Martin
Costumes : Carole Beaupoil
Lumières : Julien Moquais
Décors : Olivier Prost

Vous aimerez aussi

Et pendant ce temps, Simone veille

Jonglage percutant