Mar. 25 avril à 14h et 20h30

à partir de 8 ans
durée : 1h20

Réserver

« Je n’arrive pas à résister, c’est plus fort que moi, c’est un plaisir coupable, une addiction
peut-être, depuis que j’ai monté Un fil à la patte en 2014, je crois que Feydeau m’a attrapé. J’ai beau être en pleine création d’Othello, (...) je n’ai pas pu m’en empêcher, j’ai ouvert mon Feydeau et j'ai relu On purge bébé. Et là j’ai ri. J'ai ri. » Anthony Magnier

GENRE :  Théâtre

Une gourmandise théâtrale, pour un régime pur plaisir.

Follavoine, fabricant de porcelaine, attend avec impatience M. Chouilloux, influent fonctionnaire de l’état, afin de signer le contrat qui fera de lui le fournisseur officiel de pots de chambre de l’armée française. Mais c’est sans compter sur la paresse intestinale de Toto, le fils Follavoine, qui viendra perturber le déjeuner d'affaires prévu. Il va falloir purger bébé pour espérer sauver les pots cassés.

Dans cette pièce en un acte créée en 1910, Feydeau est plus féroce et comique que jamais. À travers un sujet aussi trivial que la constipation d’un enfant, il crée l’une de ses plus brillantes farces conjugales, sans jamais sombrer dans la facilité ou la vulgarité. S’il singe le couple petit-bourgeois de la Belle-Époque, il met plus largement à jour la bêtise humaine dans toute sa splendeur. Son sujet, rappelle Anthony Magnier, c’est nous : « nos petitesses, nos prétentions, nos colères, nos fatigues, nos médiocrités, nos enfermements, nos bêtises. Feydeau nous parle de nous, il nous fait rire de nous, il nous réconcilie avec nous-mêmes. » Après Othello, on se lèche déjà les babines à la perspective de cette nouvelle création de la compagnie Viva.


Co-productions : Les Nymphéas (Aulnoy-lez-Valenciennes), Le Printemps Culturel du Valenciennois, Le Mois Molière – Soutien : Ville de Versailles


Compagnie Viva (Île-de-France)

Texte : Georges Feydeau
Mise en scène et scénographie : Anthony Magnier, assisté de Matthias Bardoula
Jeu : Mathieu Alexandre, Pauline Bolcatto, Vanessa Koutseff, Xavier Martel et Mikaël Taeïb
Lumières : Anthony Magnier
Costumes : Mélisande De Serres
Décors : Artech Deco

Vous aimerez aussi

Les contes d'Hoffmann

Le malade imaginaire